La préfecture de la Vienne et la gendarmerie nationale ont mené une opération  » carton jaune » à Châtellerault. Depuis le debut de l’année, 20 personnes ont trouvé la mort sur les routes du département.

20 peronnes ont trouvé la mort sur les routes du département de la Vienne depuis le début de l’année. Un nombre stable, mais que les autorités voudraient faire baisser de 20% en 2020. Alors, comme chaque année depuis 20 ans, fin novembre, une centaine de contrevenants sont invités à un stage de sensibilisation. Après avis du Procureur de la République, des personnes ayant été verbalisées pour l’usage du téléphone portable au volant ou pour des excès de vitesse de 30 km/h maximun, suivent ce stage de prévention en échange de quoi elles ne payent pas l’amende et ne perdent pas de points de permis de conduire.
 

Des rencontres avec des victimes d’accidents

Les contrevenants peuvent rencontrer des personnes ayant été victimes d’accidents de la route. Une façon plus percutante de leur faire voir le danger de certains comprortements. C’est ainsi que plusieurs participants au stage ont pu échanger avec Yann Méheut. Il a perdu sa femme et ses deux jeunes enfants dans le terrible carambolage de l’autoroute A 10 à Mirambeau en 1993. 
 

Il n’y a pas de petits risques au volant

 C’est le message que les autorités veulent faire passer, avec des chiffres à l’appui.
 La vitesse est en cause dans 27% des accidents mortels. Répondre au téléphone en conduisant, c’est multiplier par 5 le risque d’accident, lire un SMS, c’est le multiplier par 23.

On compte 3400 morts par an sur les routes en France.

SOURCE