Les motards sont particulièrement réservés quant à l’intérêt de porter un airbag moto, malgré les progrès enregistrés ces cinq dernières années et l’exposition directe aux chocs en cas d’accident de deux-roues. C’est le constat qui ressort d’une étude menée par 2-roues Lab’, le laboratoire d’études spécifique aux deux-roues motorisés lancé en 2011 par la Mutuelle des Motards.

  • Interview MNC du 4 décembre 2011 : La Mutuelle des Motards lance 2-roues Lab’

D’après cette enquête menée auprès « 2195 conducteurs de 2-roues« , seulement « 4% » posséderaient un airbag, qu’il s’agisse des systèmes filaires (déploiement du coussin via un câble relié à la moto) ou de dispositifs plus récents sans fil, dont le déclenchement est automatisé en quelques millièmes de seconde grâce à des capteurs sur le gilet et/ou la moto. Sans oublier, bien sûr, la seule moto à ce jour équipée – en option – de son propre airbag : la Honda Goldwing !

Obligatoire en Grands Prix moto dès 2018, l’airbag imposerait encore « trop de contraintes » pour les sondés, comme de « devoir le porter, le brancher ou encore le ranger après utilisation« . Son coût trop élevé apparaît surtout comme un frein majeur à sa vulgarisation, pour « 72% » des interrogés.

  • MNC du 19 octobre 2016 : Airbag obligatoire en Grands Prix moto dès 2018

La Mutuelle des Motards, qui inclut l’airbag dans sa garantie « équipements », précise à ce sujet que le prix moyen déboursé par les motards interrogés pour leur airbag est de « 438 €« . Un tarif effectivement dissuasif, qui grimpe même à 899 € pour le gilet sans fil « Protect Air » de Bering et dépasse carrémment les 1000 euros pour les vêtements intégrant un airbag électronique de chez Alpinestars ou Dainese (1499 € pour la veste en cuir D-Air Misano 1000 ci-dessus) !

  • MNC du 30 décembre 2015 : Alpinestars et Dainese devant les tribunaux 
  • MNC du 8 juin 2016 : Ixon développe un airbag moto avec In&Motion
  • MNC du 9 février 2011 : Le point avec Bering et les assureurs moto  

Rien d’étonnant donc à ce que selon cette enquête, « 65% » des sondés voient une « contrainte » dans l’airbag et que seulement « 3% » souhaitent qu’il devienne obligatoire. Rappelons qu’actuellement, seul le port du casque et de gants homologués est obligatoire pour circuler à 2 et 3-roues, tandis qu’un gilet réfléchissant doit aussi être glissé sous la selle.

SOURCE