Proposer une alternative à la sanction, c’est l’objectif de l’opération « carton jaune ». Une demi-journée de sensibilisation destinée aux automobilistes ayant commis des infractions routières.  A Poitiers, ils étaient une centaine à y participer 

Une contravention et des points en moins, ou assiter à des ateliers de sensibilisation aux dangers de la route ? C’est le choix proposé par les policiers et gendarmes de la Vienne aux automobilistes ayant commis une infraction. Beaucoup ont préféré choisir la deuxième option.

Opération carton jaune à Poitiers

A la caserne Saint Eloi de Poitiers, ils étaient une centaine à assiter à une simulation d’accident de la route et à une désincarcération de véhicule. Ils ont également écouté le témoignage d’une victime d’accident. L’objectif de l’opération « carton jaune » est de prévenir avec pédagogie aux dangers de la route plutôt que punir. 

Téléphone au volant, excès de vitesse, conduite sans ceinture de sécurité, autant de comportements à risque au volant. Depuis le début de l’année, 20 personnes sont décédées sur les routes de la Vienne.

Le reportage d’Alice Gobaud, Laurent Pelletier et Carine Grivet

Opération « carton jaune » à Poitiers
Intervenants: Marine et Maurice, contrevenants, Jean Chevassu, chef d’escadron de la sécurité routière de la Vienne, Yann Méheux-Driano, représentant des victimes d’accidents de la route – France 3 Poitou-Charentes – Alice Gobaud, Laurent Pelletier et Carine Grivet