Les vacances s’achèvent et les enfants reprennent le chemin de l’école. Un chemin parfois semé d’embûches et de dangers. Rappel de quelques règles élémentaires en matière de sécurité routière.

Les accidents chez les jeunes piétons (10 – 15 ans), se produisent principalement sur le trajet domicile/école et dans les trois-quarts des cas, l’accident se situe à moins de 500 m du collège. En 2017, en France, sur les 205 enfants (0-17 ans), tués dans un accident de la circulation, 37 étaient piétons et plus de 1 000 ont été blessés et hospitalisés. L’enfant traverse précipitamment (en général en dehors des passages piétons), ce qui peut surprendre les automobilistes. Le manque de visibilité et une réaction tardive d’un conducteur sont également des causes d’accidents.

 

Sécurité routière – accidentologie enfants (2017)
Infogram

 

La rentrée scolaire est donc l’occasion de rappeler quelques conseils pour préserver la sécurité des élèves, qu’ils circulent à pied, à vélo, en bus ou en voiture avec leurs parents.


A pied :

Utiliser les passages pour piétons pour traverser et respecter les signaux lumineux (rouge je m’arrête, vert je passe). Dans tous les cas, bien regarder à gauche, puis à droite avant de traverser.
 

  • Eviter les casques ou les oreillettes. Mieux vaut rester attentif aux bruits.
  • Éviter de jouer, la distraction est source d’inattention.

Les enfants doivent être vigilants, mais ils restent des enfants. Les automobilistes sont invités à être particulièrement attentifs aux abords des écoles ou sur des trajets très fréquenté.
Ainsi, la police cantonale et les polices communales du canton de Vaud en Suisse, diffusent depuis la reprise de l’école le 26 août, une campagne de sensibilisation. Suisse ou France, la prudence reste la même !

A savoir : les utilisateurs de rollers, skateboards ou trottinettes (sans moteur) sont considérés comme des piétons, aussi ils doivent rouler sur le trottoir mais adapter leur circulation. 


► A travers cette vidéo à 360° réalisées à hauteur d’enfants, découvrez les principaux dangers :

Les dangers :

  • Pris par le jeu, les enfants se laissent facilement distraire.
  • Les enfants éprouvent des difficultés à estimer les distances et les vitesses.
  • Encore petits, les enfants ont un champ visuel restreint.
  • Les enfants ne perçoivent pas les dangers assez rapidement.
  • Les enfants localisent et reconnaissent difficilement les différents bruits.

Les conseils :

  • En tant qu’automobiliste, attendez-vous à tout lorsque vous circulez à proximité d’enfants. Préparez-vous à ce qu’ils se comportent de façon surprenante.
  • Contrôlez et limitez votre vitesse afin de pouvoir vous arrêter plus rapidement en cas de danger.
  • Toujours être prêt à appuyer rapidement sur la pédale de frein.
  • Arrêtez-vous complètement aux passages piétons.

 

A vélo :

via GIPHY

 

  • Penser à vérifier le matériel (gonflage des pneus, éclairage)
  • Ne pas oublier l’équipement obligatoire et indispensable (casque,chaussures, gilet réfléchissant…).
  • A plusieurs, il est recommandé de rouler en file indienne ou sur les pistes cyclables évidemment.
  • Respecter le code de la route (sens de circulation, stop, indication de changement de direction).
  • Il est interdit de rouler sur les trottoirs.


En voiture

La ceinture n’est pas une option. Il faut adapter les dispositifs d’assise à l’âge de l’enfant : siège-auto, rehausseur et toujours descendre ou faire descendre du côté du trottoir. Attention aux abords des écoles, la circulation et le stationnement y sont parfois anarchiques et source de stress. On reste calme !!

Petite astuce : vous êtes conducteur et vous stationnez donc à droite de la rue. Pour éviter de faire tomber un deux-roues, il existe une méthode pour ouvrir la portière. Il s’agit de « la poignée hollandaise », car cette technique est enseignée au permis de conduire en Hollande.
Une technique toute simple : ouvrez votre portière avec la main droite, ce qui oblige votre corps à effectuer une rotation et porter votre regard vers l’arrière de votre véhicule pour vérifier si la voie est libre. Evidemment, pour un passager, il faudra utiliser la main gauche.
 

 

En bus

C’est essentiellement la descente du bus qui est source d’accidents.  

A retenir que : 

  • L’arrêt du bus n’est pas un espace de jeux
  • Les passagers doivent attendre patiemment devant l’arrêt du bus
  • Même en retard, il ne faut pas courir après le bus ou traverser la chaussée

 

via GIPHY

 

  • La ceinture de sécurité doit être bouclée par le conducteur et tous les passagers
  • Il ne faut pas chahuter et laisser le chauffeur tranquille.
  • Ne pas encombrer l’allée centrale avec les cartables.
  • Ne faut pas descendre avant l’arrêt complet du véhicule afin d’éviter toute chute
  • Après la sortie du véhicule, il faut attendre son départ avant de traverser la rue car le chauffeur peut ne pas vous voir si vous passez devant et le bus peut masquer un véhicule roulant en sens inverse.  

En cas d’évacuation :

  • Il faut suivre les consignes : sortir du car en file indienne, dans le calme et s’éloigner du véhicule en groupe en faisant attention à la circulation.
  • L’évacuation ne doit pas durer plus de 30 secondes
  • En cas de blocage des portes : il faut passer par les issues du secours ou casser les fenêtres avec le marteau adapté

 

via GIPHY