80 radars supplémentaires sur les routes de Haute-Loire : « c’est la seule réponse qu’a trouvée le préfet à l’augmentation du nombre d’accidents mortels dans son département depuis le début de l’année« , déplore 40 millions d’automobilistes en dénonçant « une surenchère répressive » au lieu « chercher des solutions du côté de l’entretien des routes« .

  • Dossier spécial MNC : Tout ce qu’il faut savoir sur les 80 km/h
  • Dossier spécial MNC : Tout ce qu’il faut savoir sur les radars automatiques

« Le préfet de la Haute-Loire vient d’annoncer la prochaine installation de 80 radars supplémentaires sur les routes du département, quelques semaines seulement après avoir révélé que le passage à la nouvelle limitation de vitesse avait provoqué une multiplication par trois du nombre de flashes des 20 radars qui équipaient les routes du département« , indique l’association.

« Ces mesures sont d’une absurdité sans nom !« , s’insurge Pierre Chasseray, délégué général de 40 millions d’automobilistes : « les 80 km/h étaient censés sauver 350 à 400 vies, or on voit bien avec les chiffres de cet été que le compte n’y est pas (, NDLR). Face à ce fiasco, on assiste à une véritable surenchère répressive, sous couvert de sécurité routière, qui n’impactera que le porte-monnaie des usagers« .

  • Nouvelle limitation de vitesse à 80 : 1 point perdu pour 81 km/h retenus…
  • MNC Live : Les radars réglés à 80 km/h flashent jusqu’à trois fois plus !
  • MNC du 16 août 2018 : Mauvaises routes, bonne conduite ?
  • MNC du 23 août 2018 : « La dégradation des radars est une réponse claire aux 80 km/h »

« Comment peut-on croire une seule seconde que la multiplication par 5 du nombre de radars – dans cette période d’adaptation des usagers à une nouvelle réglementation, où les appareils flashent encore plus que d’accoutumée – vise bien un but sécuritaire et non pécuniaire ?« , s’interroge Daniel Quéro, président de l’association : « si le préfet souhaitait réellement endiguer l’insécurité routière dans le département, il commencerait par s’attaquer à la dégradation du réseau routier« …

SOURCE