Au lendemain d’un nouveau week-end de manifestations de motards dans toute la France, la Fédération française des motards en colère (FFMC) adresse une lettre ouverte au premier ministre, Edouard Philippe, pour déplorer son manque de concertation sur la baisse de la vitesse à 80 km/h.

SOURCE