Touché par l’un des plus gros scandales de l’histoire de l’automobile et endetté à hauteur – profondeur… – de 8 milliards d’euros, l’équipementier japonais Takata vient de sombrer. Les futures Honda Goldwing vont devoir trouver de nouveaux airbags…

Takata n’aura finalement pas survécu à la colossale campagne de rappels de ses airbags susceptibles de se déclencher de manière intempestive (100 millions de véhicules rappelés à travers le monde) : le numéro deux mondial du secteur a annoncé avoir déposé le bilan.

Selon l’AFP, la société américaine Key Safety Systems doit racheter pour 1,4 milliards d’euros les actifs de l’équipementier japonais, exception faite évidemment de ceux liés aux coussins de sécurité défectueux… Honda – dont les actuelles GoldWing ne sont pas concernées par le scandale – va devoir trouver un autre fournisseur s’il souhaite continuer à proposer à ses clients la seule moto du marché équipée d’un airbag !

SOURCE