Sans surprise, le Conseil d’Etat a rejeté hier les multiples requêtes en annulation du décret instaurant les 80 km/h sur les routes françaises. Explications.