On connaissait la limitation à 30km/h dans les centres villes, mais à Bourganeuf, la municipalité a décidé d’aller encore plus loin.
Depuis quelques semaines, le centre historique de la petite cité creusoise est limité à 20km/h
 

A Bourganeuf, on aime prendre son temps et on le revendique.
Depuis le 23 septembre 2019, les automobilistes qui circulent dans centre historique de la petite cité creusoise ne peuvent plus dépasser le 20km/h.
Cette mesure fait suite à un arrêté municipal pour, officiellement, favoriser une zone de rencontre entre les habitants :

On roule au pas, au milieu des gens et du coup, tout le monde se respecte, explique Jean-Pierre Jouhaud, maire (PS) de Bourganeuf.

Même si certains reconnaissent que « ça ne fait pas beaucoup », la nouvelle réglementation semble plutôt bien accueillie par des usagers. A commencer par les commerçants, qui voient une occasion de faire du lèche-vitrine directement depuis sa voiture…

Quant aux automobilistes pressés : ils sont comme moi, poursuit le maire, ils courent.

Qu’on se le dise. Car même s’il n’existe pas de police municipale à Bourganeuf, le dépassement du 20km/h est puni au même titre que les autres excès de vitesse.

 En ville, c’est le maire qui décide

En France, la limitation de la vitesse dans les villes dépend du maire qui détient le pouvoir de police.

Le maire a toute autorité pour adapter et baisser la vitesse… jusqu’à 10km/h, s’il le juge nécessaire, explique Philippe Jourde, chargé de mission à la Prévention Routière Nouvelle-Aquitaine.

 

Pouvoirs du maire en matière de limitation de vitesse
Question
écrite n° 02429, publiée dans le JO Sénat du 11/10/2012​​​​​​​
Au titre du pouvoir de police de circulation qui lui est conféré par l’article L. 2213-1 du code général des collectivités territoriales, le maire a la possibilité de modifier la limite réglementaire de vitesse en agglomération, fixée à 50 km/h par l’article R. 413-3 du code de la route (…) De même, la création de zones de circulation particulière (zone 30, zone de rencontre) entraîne l’application de nouvelles limites de vitesse réglementaires (respectivement 30 et 20 km/h). Enfin, des limitations plus restrictives que celles définies par le code de la route peuvent être fixées ponctuellement par l’autorité détentrice du pouvoir de police dès lors que la sécurité de la circulation l’exige (article R. 411-8)

Même si le panneau 20 km/h est moins fréquent que celui à 30, la limitation à 20 km/h est en fait relativement usuelle :

Dans les « zones de rencontre », (signalées par des panneaux carrés bleus) la vitesse maximale est déjà limitée à 20 km/h, poursuit Philippe Jourde de la Prévention Routière. Dans ces zones, la limitation est accompagnée d’un système de priorité au bénéfice des piétons.

Le piéton d’abord, le vélo ensuite et la voiture en dernier.
Ces panneaux sont régulièrement utilisés à proximité des zones piétonnes, pour faciliter la transition.

Une alternative à la « zone piétonne »

Dans le cas du panneau 20km/h, ce système de priorité n’existe pas.
De plus, comme tous les panneaux de limitation de vitesse, il est valable sur un secteur relativement réduit et cesse dès la première intersection ou après un panneau de fin de limitation.

Le 20km/h est surtout utilisé dans des secteurs particuliers, complète Philippe Jourde. Là où il y a beaucoup de piétons, des rues étroites, des stationnements, etc. C’est une incitation à baisser la vitesse, tout en conservant les voitures 

Une alternative à la « zone piétonne » donc, plus radicale et souvent sujette à polémique, surtout à l’approche des élections.
 

20 km/h au centre de Bourganeuf
Depuis le 23 septembre 2019, le centre historique de Bourganeuf est limité à 20km/h. Cette décision du maire est globalement bien accueillie.

 

Révise ton code

Depuis le 2 octobre 2019, la Prévention Routière 87 organise l’opération « Révise ton code », en partenariat avec l’AGEA (les Agents généraux d’assurance), la gendarmerie et la police nationale.
Tous les mercredis, à partir de 19h, dans 10 communes de la Haute-Vienne.
3 catégories : – 18 ans, 18-64 ans, 65 ans et +
Entrée gratuite.
 

SOURCE