Alors que le nombre de radars dégradés est reparti à la hausse depuis l’instauration des 80 km/h, les associations d’automobilistes et de motards rappellent qu’il s’agit d’une réponse des conducteurs marquant leur franche opposition à cette mesure. Explications.

SOURCE