Les principaux acteurs des deux-roues motorisés (FFMC, FFM, Codever et CNPA) annoncent dans un communiqué commun leur mobilisation contre la baisse de la vitesse à 80 km/h et proposent au gouvernement trois axes majeurs prioritaires « qui permettraient réellement de sauver des vies ».

SOURCE