Disputandum #5 – La voiture, nouvelle bête noire de l'Etat ?

Augmentation des prix du carburant, multiplication des radars, limitation à 80 km/h, contrôle technique renforcé… L’automobiliste a-t-il raison de se sentir dans le collimateur ? Participez à « Disputandum » en envoyant vos réactions sur les réseaux sociaux, mercredi 10 octobre à 21h sur NoA.

Un débat pour le moins clivant puisque on va parler de la voiture.
Serait-elle la bête noire de l’Etat, c’est en tous cas un sentiment ressenti par de nombreux automobilistes…

63%, c’est l’augmentation des taxes sur les carburants en un an. Cette hausse inédite impacte durement le budget des Français qui se disent victimes de racket. Certains accusent les radars d’être des machines à cash, ils sont de plus en plus perfectionnés et polyvalents. Combien rapportent les amendes ? Machines à cash ou instruments de sécurité routière ?
 
Depuis le 1er juillet, les 80 Km/h sont effectifs sur la plupart des routes qui étaient à 90. Depuis la mise en place de cette limitation, là encore le débat divise, beaucoup de radars en font les frais, il faut dire que dans certains endroits les PV ont été multipliés par trois…

De plus en plus de grandes villes veulent exclure la voiture de leur centre urbain avec des politiques en la matière assez dissuasives : stationnement chers, voies réservées aux transports en commun, quartiers interdits… Dans ce contexte de pression fiscale et pénale, beaucoup d’automobilistes ont recours à des avocats qui ont fait du droit pénal routier leur fond de commerce. Comment éviter les condamnations ?

Réagissez en direct sur Twitter #Noa ou #Disputandum 

Envoyez vos commentaires en direct sur les pages Facebook de France 3 Aquitaine, France 3 Limousin et France 3 Poitou Charentes à partir de 21h.

Les invités de Pascal Cagnato :  

  • Claude Expert, président de l’Automobile Club du Sud-Ouest.
     
  • Jean-Bernard Dufourd, maire de Naujac-sur-Mer.
     
  • Pierre Hurmic, conseiller métropolitain de Bordeaux Europe Ecologie Les Verts.
     
  • Charles Dufranc, avocat spécialiste en droit pénal routier.
     
  • Dominique-Michel Courtois, Président Fédération Nationale des Victimes de la Route.

 

Disputandum #5, c’est mercredi 10 octobre à 21h 
sur NoA et sur na.france3.fr

N'oubliez pas de mettre NoA dans vos chaînes favorites et en raccourci direct sur votre smartphone !
N’oubliez pas de mettre NoA dans vos chaînes favorites et en raccourci direct sur votre smartphone !

POUR INFOS

Coût de l’insécurité routière : observatoire national interministériel de la sécurité routière prend en comptele coût médical- le plus important –
le coût humain – baisse de la qualité de vie et de l’espérance de vie –
le coût administratif- police justice pompiers-
les dommages matériels- véhicules et infrastructures-
Total 50 milliards d’euros.
 
2) Coût des infrastructures routières.
D’après l’état 2,5 milliards pour le réseau national auquel il faut ajouter 14 milliards supporté par les collectivités locales
Total 16,5 milliards.
 
3) Coût de la pollution
101,3 milliards d’euros par an en France selon une commission d’enquête du sénat, le transport routier n’étant responsable qu’à 70% de cette pollution donc 70 milliards
 
TOTAL de tous ces coûts = 136 milliards.

Sources : les échos, le sénat, le monde, connaissance des énergies.



SOURCE

2018-10-10T17:47:33+00:00

Laisser un commentaire