Une petite partie des recettes des radars liée à l’abaissement de la vitesse à 80 km/h va servir à améliorer la prise en charge des personnes grièvement blessées dans un accident de la route, comme s’y était engagé le gouvernement début 2018. Explications.

SOURCE